LIVRAISON GRATUITE partout au Canada à partir de 150$

Nouvelles — journal

Chez MARIGOLD Le Vendredi Fou devient le VENDREDI RESPONSABLE

Chez MARIGOLD Le Vendredi Fou devient le VENDREDI RESPONSABLE

Pour cette nouvelle année nous avons décidé de poursuivre, à l’occasion du vendredi fou, notre mouvement le VENDREDI RESPONSABLE en faveur d’une consommation consciente et locale. De ce fait, 25% des ventes pendant ce jour seront reversées à l’association Le Book Humanitaire.

UNE INSPIRATION D’AILLEURS POUR UN MONDE MEILLEUR

Plus que jamais, en ce temps de pandémie, nous devons aujourd’hui et demain promouvoir l’achat local. Nous devons nous mobiliser et-ou éveiller les consciences sur l’hyperconsommation. Le vendredi fou représente cet engrenage nocif pour l’environnement et pas toujours respectueux des humains.
C’est en ce sens que nous nous sommes inspirées du mouvement Green Day en France, dont le but est de reverser 10% des achats à des associations lors de cette journée. Alors chez MARIGOLD à Montréal nous avons rebaptisé le vendredi fou par le VENDREDI RESPONSABLE. Et ce n’est pas 10 mais 25% que notre entreprise reversera au Book Humanitaire cette année, fondation à laquelle nous sommes associées depuis janvier 2019. Cette journée nous permet de renforcer notre attachement à une association qui nous tient à cœur et de récolter plus de fond qu’en temps normal pour agir. Mais nous n’oublions pas nos clientes, et sommes conscientes que la situation actuelle touche chacun d’entre nous, alors elles bénéficient aussi de 50% de rabais sur nos anciennes collections. Nous sollicitons les consommateurs à investir leur argent pour une véritable cause en les invitant à faire le choix d’un vêtement éco-responsable et solidaire à prix tout doux, aussi pour nous aider à écouler notre inventaire qui dort depuis le début de la pandémie.

UNE MARQUE 100% FAIT À MONTRÉAL, POUR DE VRAI.

Pour rappel, l’entreprise MARIGOLD, fondée en 2014 par Marilyne Baril, soutient des pratiques équitables, dans le respect des employés du secteur manufacturier et de l’environnement. Nous nous engageons à minimiser l’impact environnemental en produisant localement. En ce sens, nous encourageons le « slow fashion », préconisant la qualité plutôt que la quantité.
Maryline souhaite partager sa passion de la mode à travers sa marque tout en éveillant les consciences. Nos fournisseurs et nos sous-traitants sont choisis avec soin. Puis nous nous attardons sur la provenance de nos matières premières dans le but de créer des vêtements design, féminins et de qualité. C’est une grande fierté pour toute l’équipe MARIGOLD que tous les vêtements soient conçus et fabriqués à Montréal.
La boutique-atelier fête d’ailleurs ses 1 an en ce mois de novembre ! Installé à Verdun au 4841 rue Wellington, c’est un espace qui permet de découvrir nos dernières créations qui vont parfaire le style montréalais et éco-responsable des habitants de la ville.

UNE MODE ENGAGÉE SOCIALEMENT

Soucieuse de faire des vêtements de la bonne manière et d’aider les personnes dans le besoin Marilyne s’est associée à l’association Le Book Humanitaire en versant 1$ à chaque vêtement vendu.
Le Book Humanitaire est une fondation a but non lucratif qui aide les personnes dans le besoin et qui agit en majorité pour des cas d’urgence. Le Book Humanitaire donne la chance à tous ceux qui le désirent d’aider leurs prochains, chacun est amené à réaliser sa bonne action. Le Book Humanitaire contribue à un monde meilleur, et chacun peut en faire parti, en commençant par faire le choix d’un vêtement éco-responsable et solidaire. Ce n’est donc pas 1$ par vêtement vendu qui sera donné ce vendredi 27 novembre 2020 mais bien 25% des ventes de cette journée.

Ensemble faisons le choix d'une mode responsable !

L'équipe MARIGOLD

MARIGOLD dans le journal international Epoch Times

MARIGOLD dans le journal international Epoch Times
"Nous avons eu le plaisir de nous entretenir avec Aurore, journaliste pour l'Epoch Times, pour discuter mode locale et environnement. À la suite de notre échange, Aurore a écrit un article en chinois [...]"

Plus