Entrevue avec l'équipe MARIGOLD

Entrevue avec l'équipe MARIGOLD

Comme on l’entend souvent, « this is a man’s world » mais ici, c’est plutôt une histoire de femme. En effet, vous le savez sûrement, derrière MARIGOLD se cache une designer passionnée de mode et son équipe composée de 2 autres femmes partageant la même passion. Et aujourd’hui, on vous emmène à la rencontre de ces 3 profils à la fois différents mais complémentaires qui composent l’équipe.

D’où/Comment est né ton intérêt pour la mode ?

 Marilyne

Très très jeune (environ 3/4 ans), ma grand-mère m’a appris à coudre pour faire des robes pour mes poupées. Elle était autrefois chapelière et elle produisait des robes de mariés. D’ailleurs, c’est sûrement de là que je tiens mon côté ambitieux qui m’a poussé à vouloir produire ma propre ligne de robe et entre-autre les robes de mariés. Puis il y a mon père, qui a toujours cousu des mitaines de fourrures car il était chasseur et trappeur. J’ai donc appris à coudre à la main avec lui tout en regardant des films à la télé. Un rituel père/fille ahah. Ce qui m’a poussé, dès l’âge de 7 ans, à prendre des cours dans une école de couture. J’ai toujours voulu être comme la prochaine Chanel du Canada ahah.

Fanny

Je crois que la mode est une histoire de grand-mères. L'une me laissait ses aiguilles, du fil et du tissu et l'autre m'apprenait à tricoter. Je voulais devenir styliste, mes parents m'avaient offert un livre de silhouettes avec des gabarits pour faire des vêtements, je pense que toute personne fan de mode a reçu ce cadeau une fois dans sa vie ahah. Et j'adorais le bricolage, je collectionnais un magazine de "do it yourself" avec les colles pailletées.. ! Naturellement je me suis dirigée vers des études d'arts appliquées et design, je me suis éclatée, c'est génial les études créatives. À la fin de mon master j'ai eu la chance d'avoir un poste chez MARIGOLD.

Prapatsorn

Dès mon adolescence, en Thaïlande, je me suis familiariser avec le métier de la couture. Après avoir enchaîné les emplois dans plusieurs domaines, je suis arrivée en 2006 au Canada où j’ai fini par travailler pour Annie 50 pendant près de 8 ans avant d’intégrer l’équipe de MARIGOLD.

Fiona

Je dirais que mon intérêt pour la mode est né avec le besoin de se démarquer. En effet, depuis petite, je me suis retrouvée à devoir arborer un uniforme le plus clair de mon temps. Pas top pour sortir du lot, non ? Mais par des petits détails, je tendais à me démarquer des autres là où certains ne prêtaient même pas attention. Petit à petit, c’est un peu devenu comme une marque de fabrique pour moi. Les gens me connaissaient comme quelqu’un qui est portée sur la mode et sur le streetwear et cela peut paraître étonnant mais quand tu grandis sur une petite île comme la mienne où l’industrie principale est tout sauf celle de la mode, c’était presque unique de porter quelque chose de différent des autres à ce niveau là, de ne pas “ressembler à tout le monde” en quelques sortes.    

 

Quel est ton rôle au sein de l’équipe/au cours du processus de création ?

 Marilyne

Je suis à la fois designer, propriétaire et fondatrice de la marque MARIGOLD, finalement je suis la directrice artistique. J’ai une vision globale de l'entreprise, et je sais vers quoi je me dirige. Mes années d’expériences et les nombreux échanges avec les clientes (elles sont MARIGOLD), me permettent d’aligner ma marque vers ce qu’elle est.

Généralement, durant le processus de création, c’est moi qui est le dernier mot et qui donne la direction d’où on s’en va. Aussi, j’ai toujours adoré le patronage ; passer du 2D (papier ou tissus) vers un vêtement en trois dimensions pour recouvrir le corps humain est l’étape qui m’a toujours le plus passionnée. Elle est cruciale lors de la construction d’un vêtement et ça, ça a toujours suscité mon intérêt. Il me tient donc particulièrement à cœur de faire personnellement tous les patrons de la collection. Je pense d’ailleurs que toute cette structure là est ce qui fait la qualité d’un vêtement ; faire en sorte qu’un vêtement aille au plus morphologies possible. C’est un gros challenge dans la mode, en plus de s’assurer que les matières soient bien choisies. Je m’en fait une mission personnelle en supervisant entièrement cette étape qui est le patronage.

Fanny

J'imagine les collections avec Marilyne, je lui apporte mon aide pour la sélection des matières, pour la recherche tendance et stylistique et les dessins techniques. Je réalise également les motifs et je crée du contenu visuel pour les différents médias de la marque. J'accueille les clientes en boutique la semaine et les conseille. Je m'occupe des commandes en ligne et des commandes de vente en gros. J'ai plusieurs casquettes finalement ahah.

Prapatsorn

Mon travail consiste principalement à travailler de pair avec Marilyne et Fanny pour assurer le développement de collection. Cela consiste notamment à la production d'échantillons mais également la réalisation de petit production à l’interne ou la réalisation de « repeat ». Il m’arrive aussi de me charger de la confection de pièces semi-sur-mesure selon les demandes des clientes.

Fiona

Le week-end j’assiste l’équipe dans les différentes tâches relevant de la communication, du marketing ou encore du merchandising. Et j’occupe le poste de conseillère à la vente. 

 

Pourquoi MARIGOLD ?

 Fiona

J’étais à la recherche d’un stage afin de compléter ma 2e année de Bac quand je suis tombé sur la banque de stage sur l’annonce de MARIGOLD. Très vite, je me suis intéressée de plus près à la marque et j’ai trouvé intéressante la manière dont elle abordait le domaine de la mode car quand on est jeune, la plupart du temps, on est souvent “encouragé” à la consommation de fast-fashion pour diverses raisons mais je dirais principalement par rapport à notre budget qui est limité et aussi du faite qu’on ne soit pas toujours sensibilisé à l’impact négatif qu’il peut avoir dans cette industrie et plus largement les conséquences pour la planète. De plus, dès mon premier entretien avec Marilyne, je me suis tout de suite bien entendue avec elle et je trouvais ça admirable de voir comment sa passion l’animait à poursuivre son rêve et en faire une réalité. Choisir MARIGOLD était donc pour moi l’occasion de vivre une expérience à la fois humaine et professionnelle dans un climat rempli de bienveillance, motivation et de créativité.

Marilyne

Evidemment, j'ai toujours voulu avoir ma ligne de vêtements pour femme donc la question ne se posait pas tant. Je voulais juste le faire car j’ai toujours été assez déterminé à vouloir bâtir ma marque mais évidemment avant tout ça, j’ai tenu à faire mes classes donc j’ai commencé par travailler dans d’autres compagnies. Malheureusement, elles ne correspondaient pas toujours à mes principes et cela m’a encore plus poussé à vouloir créer une marque en accord avec mes valeurs (éco/socio-responsable). J’ai toujours dit “des vêtements sur la planète Terre y en a trop donc t’en qu’à faire/t’en qu’à créer des nouveaux, je veux que ce soit fait de la bonne manière”. Donc c’est pour ça qu’il était selon moi essentiel de lancer MARIGOLD.

Et petite anecdote justement sur le pourquoi MARIGOLD, c’est qu’à ces débuts, plus précisément les 2 premières saisons, la ligne s’appelait simplement Marilyne Baril et c'était uniquement des manteaux (automne/hiver 2013). Et aussitôt arrivé en 2014, j’ai constaté qu’il serait peut-être intéressant de proposer aussi quelques choses pour l’été. J’ai donc lancé une ligne de robes qui s’appelait MARIGOLD. C’est en été 2015 que j’ai décidé d’unifier le tout pour seulement garder MARIGOLD, un nom donné par mes amies qui fait référence à ma première voiture qui était gold (couleur or) combinée à mon surnom (mari). Je trouvais que c’était un beau nom puis ça faisait écho à la fleur, jaune, pétillante...et j’aime cette esthétique un peu ronde et très graphique.

Fanny

J'avais réalisé mon stage de 3ème année d'étude ici ! J'ai adoré mon expérience montréalaise, autant le travail avec Marilyne que la ville (j'y ai passé l'été, la meilleure partie de l'année). Mon objectif était donc de terminer mes études et de retourner à Montréal chez MARIGOLD. Ça a fonctionné et je suis là depuis 2 ans et demi maintenant ! J'aime travailler pour une entreprise responsable et locale, je partage les valeurs de Marilyne, il y a trop de vêtements sur la terre, c'est alors important de le faire de la bonne manière. Avoir mainmise sur le processus de création et production est aussi un grand privilège ; nos étapes de fabrications sont transparentes et on connaît personnellement chaque acteur impliqué. C'est un environnement stimulant.

 Prapatsorn

Un jour, mon mari se promenait dans la rue et est tombé sur la boutique. Immédiatement, il m’en a parlé et m’a accompagné pour y déposer ma candidature. J’ai très vite accroché au style de la marque et je trouvais les pièces magnifiques. Je savais donc qu’en intégrant cette équipe, j’allais forcément m’y retrouver.

 

Quels sont tes objectifs pour MARIGOLD ?

 Fanny

Nous avons bien avancé avec l'ouverture de la boutique il y a plus d'un an, la marque a eu un bel élan grâce à ça, j'espère alors que ça nous sera profitable à long terme. Je veux qu'on continue à mettre en lumière la mode locale et québécoise, qu'on continue d'éveiller les consciences sur cette industrie et qu'on fasse tous ensemble le choix d'un vêtement éco-responsable. J'espère que MARIGOLD deviendra un lieu incontournable de mode locale pour le plus grand nombre d'entre nous. 

 

Comment vois-tu la suite ?

Marilyne

Ma vision pour les années à venir est de faire croître MARIGOLD. Mais comment faire ça ? C’est entre-autre permettre à la communauté de s’agrandir et fidéliser notre clientèle partageant nos valeurs mais surtout faire grandir l'équipe car c’est avec les membres qui composent l’équipe qu’on peut réellement bâtir quelque chose. Je pense que c'est vraiment important cet aspect de complémentarité et de travail d’équipe qu’on ne retrouve pas forcément qu’en on avance seul. Donc selon moi, pour que MARIGOLD grandissent je pense qu’il est important que l’équipe grandisse avec elle et d’arriver à structurer le tout. Avec notre arrivée dans la nouvelle boutique, je pense pouvoir dire que tout est en place pour que l’équipe grandisse et pour encourager la croissance de MARIGOLD. Et puis on est d’autant plus motivées car on a une clientèle vraiment investie et qu’on adore et qui nous inspire à créer toujours plus de nouvelles pièces qui leurs correspondent et nous pousse à faire avancer la marque.

 

Comment s’est passée ton arrivée au sein de l’équipe ?

Prapatsorn

Je m’y suis très vite sentie à ma place. Le travail qui m' est confié est intéressant. Les tâches sont diversifiées. L’atmosphère de travail au sein de l’entreprise est plus relaxante et moins stressante que dans d’autres compagnies. Marilyne et son équipe m’ont accueilli avec beaucoup de bienveillance et de convivialité (et surtout Oscar ahah).

 Fiona

Dès mon arrivée, j’ai tout de suite été accueilli les bras ouverts au sein de l’équipe à part entière. Cela peut paraître anodin, mais personnellement je ne pense pas qu’un tel accueil m’aurait été réservé dans toutes les entreprises. J’ai appris beaucoup de choses de ces femmes au parcours tous plus différents les unes que les autres mais surtout, j’ai pu explorer des domaines que je ne pensais même pas toucher un jour car il a toujours été question de ne pas se cantonner à ses acquis et de faire preuve d’initiative. Et même si cette expérience reste avant tout professionnelle, les rapports entre les différents membres de l’équipe eux relèvent de l’humain.

 

Écrit par Fiona RELIMIEN pour MARIGOLD

Post précédent Post suivant