Entrevue avec Marilyne maintenant "mamentrepreneur"

Entrevue avec Marilyne maintenant "mamentrepreneur"

La situation actuelle, encore jamais vue à ce jour, amène son lot de questions. Devant ceci, nous sommes curieux de voir qu’est-ce qui vas changer et comment allons-nous nous adapter ?

Pour l’entrepreneur et designer de mode Marilyne, Il est juste de dire que la dernière année fut mouvementé.
En effet, un bébé n’attend pas l’autre pour Marilyne qui fin 2019 a ouvert sa première boutique-atelier et mis au monde le petit Oscar le 27 mars dernier. Lors de l’ouverture de sa boutique-atelier, Marilyne avait déjà la petite bedaine ronde et, tout comme la boutique, la bedaine a rapidement pris forme. 

Le nouveau membre de l’équipe Marigold se porte à merveille tout comme sa maman qui est toujours débordante d’énergie malgré la situation difficile. 
Dans cet article Marilyne nous partage son expérience à ce jour en tant que “mamentrepreneur”. 


Laurence : Comment ça se passe avec le nouveau petit membre MARIGOLD, bébé Oscar ?
Marilyne : Ça se passe plutôt bien contenu de la situation. Ça fait déjà deux semaines que bébé Oscar est là et je m’adapte tranquillement. J'aménage mes horaires pour un nouvel emploi du temps plus raisonnable. En fait, c’est surtout le sommeil qui me manque donc par le fait même l'énergie. Mais j’ai vraiment un bébé mignon donc ça va bien.


Laurence : Quels sont les plus gros défis que tu anticipes en ce moment, entre ton nouveau né, la crise sanitaire et ton entreprise ?
Marilyne : Les grands défis présentement sont surtout au niveau financier et au niveau du fond de roulement. La covid-19 est arrivée au début de la nouvelle saison Printemps été 2020. Nous commencions tout juste les livraisons aux boutiques mais elles ont toutes, à 90 %, annulé ou suspendu jusqu'à présent leurs commandes car elles ont été obligées de fermer. 
D'ailleurs ma boutique aussi est fermée. Et je me retrouve avec tout mon inventaire d’été à stocker. Il ne me reste plus que ma boutique en ligne sur le site pour l’instant. 
Le plus important pour moi, à ce jour, est de payer mes couturières et sous-traitants rapidement. Mais bien sûr c’est un défi compte tenu des revenus moindres.


Laurence : Quelles sont tes inquiétudes par rapport à ton entreprise ? 
Marilyne : Je suis du genre optimiste et je suis très "organique"  dans les prévisions financières de mon entreprise. Par contre, présentement je sais que je n’atteins pas mes objectifs financiers. Je vais devoir revoir mes projets de croissance pour la prochaine année. J’espère que l’été sera plein de vie et de beau temps, puis que les gens continueront de soutenir les petites entreprises comme la mienne. Tout cela dans le but de ne pas devoir mettre à la porte mes employés ou pire de fermer ma boutique. Le nouvel objectif est de garder le statu quo.


Laurence : Quels sont les changements que tu anticipes dans ton travail maintenant que tu es maman ? 
Marilyne : Maintenant que je suis maman, je dois réajuster mes horaires et apprendre à être plus efficace pour ne pas perdre le moindre temps. Je dis toujours que MARIGOLD est mon premier bébé car c’est ma passion, mais je dois prioriser mon vrai petit bébé. Je dois penser aussi à me reposer et à trouver une balance entre le travail et la famille. 


Laurence : As-tu des conseils à donner aux mamans qui sont aussi des entrepreneurs ? 
Marilyne : Moi donner des conseils aux mamans-entrepreneures ? J’ai plutôt besoin qu'on m'en donne ahah

Nous sommes tous touchés par cette crise de façon différente. Mère de son entreprise et du petit Oscar, Marilyne doit maintenant combiner sa vie professionnelle ainsi que sa vie personnelle dans le but de voir le tout fleurir et atteindre ses objectifs. 

Une baisse énorme de revenu qui touche la planète entière nous confronte à de nouveaux défis et nous demande de revoir nos idéaux. 
Chez Marigold nous misons beaucoup sur la collaboration des Québécois. Nous avons toujours cru en une économie locale et nous appréhendons une évolution positive en ce sens. Malgré tout, nous voulons transmettre une belle énergie à notre communauté. Qui est d’ailleurs une communauté tellement bienveillante et supportive, qu’on les remercie de tout coeur de tant nous donner !

Nous sommes ensemble et il important de se serrer les coudes. Et ça aussi entre designers locaux ! (#ModeSolidaire)


Laurence pour MARIGOLD

Post précédent Post suivant